Le BIM pour tous, un changement naturel source d’opportunités

- par Jacques Chanut, Président de la FFB. Transformons nos métiers !

Le BIM constitue un changement naturel de nos pratiques professionnelles. De même que la micro-informatique puis Internet nous ont permis d’être plus efficaces sur le plan administratif, le numérique va changer la manière de concevoir, construire et entretenir les bâtiments. Nous n’en sommes qu’aux débuts du BIM, qui est loin d’avoir montré tout son potentiel. Son développement et son appropriation par l’ensemble des acteurs s’effectueront au rythme de chacun, selon son activité, ses objectifs et ses moyens.  

Lire la suite

Réglementation de la profession et détention du capital des sociétés d’architecture: la réponse d’En Marche! au CNOA

Le Conseil national de l’Ordre des architectes, après avoir rencontré le responsable de la partie « Logement » du programme d’Emmanuel Macron, a demandé à ce dernier des précisions sur sa position quant au statut réglementé de la profession d’architecte et sur les règles de détention du capital des sociétés d’architecture. L’équipe d’En Marche ! adresse aujourd’hui sa réponse aux architectes.

Lire la suite

L’avènement du BIM et de la révolution dite numérique

- par Hubert Garcia, architecte. Transformons nos métiers !

Le numérique ne touche pas seulement l’architecture et les architectes, bien au contraire. Cette profusion technologique 2.0 ne touche finalement pas beaucoup les architectes, en tout cas pour l’instant dans l’acte de construire, nous pouvons très bien nous en passer et ce ne sont pas les vestiges et monuments des siècles passés qui pourraient me contredire…
L’architecture est un métier de la parole, de la transmission orale et ceci a chaque étape de l’acte de construire : on dialogue avec le maître d’ouvrage (avec ou sans concours), on échange avec les entreprises, on fait des réunions de chantier, on s’engueule et on rit.

Lire la suite

Kiffez la ville !

- par Jean Pierre Mispelon, urbaniste. Comment fabriquer la ville ?

Qui fait la ville ? Comment parler de la fabrique de la ville dans un forum sur l’architecture ?De fait, le Conseil de l’Ordre des architectes, en cherchant légitimement à trouver des parts de marché pour ses récipiendaires, brouille les pistes. Si quelques architectes peuvent être d’excellents urbanistes, s’il existe une « architecture » des villes, une architecture urbaine, qu’on se le dise, l’architecture, n’est pas la ville. On se dessert toujours en faisant prendre des vessies pour des lanternes.

Lire la suite

La ville, pour une approche multiple et sensible, attentive à tous

- par Michèle Barbé, architecte et Conseillère national de l'Ordre. Comment fabriquer la ville ?

Je partirais d’une définition classique donnée par l’historien Fustel de Coulange de la Cité Antique qui distingue la cité, c’est-à-dire la communauté humaine « association religieuse et politique », et la ville qui serait son corps physique, « le lieu de réunion », le « domicile » de cette association à la fois matérielle et symbolique. C’est donc une relation qu’il faut chercher entre d’une part la société et les hommes et d’autre part leur espace. C’est cette interaction qu’il faut déceler, indissociable de la relation entre les hommes eux mêmes et entre l’individu et la collectivité.

Lire la suite

Villes paritaires

- par Dominique Tessier, architecte et conseiller national de l'Ordre. Comment fabriquer la ville ?

Depuis des siècles les villes se transforment en fonction de la nécessité ET du volume des échanges de toutes natures.[1] La ville présente également des fondements politiques et religieux, elle implique une stabilité de l’organisation collective. Les techniques d’information et de communication participent au fait urbain comme support des échanges ; par ce fait, le phénomène urbain est lié à l’écriture. L’essence de la ville est culturelle.

Lire la suite

Science-fiction ou open-source ?

- par Le bahutier, architecte. Transformons nos métiers !

Face à des difficultés économiques et climatiques infernales, les agriculteurs sont en train de s’adapter, grâce au bio et aux nouveaux outils numériques. La presse nous raconte régulièrement comment les drones connectés aux tracteurs intelligents leur permettent d’apporter un traitement particulier, presque spécifique à chaque plante d’un champ. Ici, il manque de l’eau. Par là, il faut combattre les chenilles, mais l’ordinateur gère tout ceci tranquillement. De même, les éleveurs d’animaux retrouvent une vie de famille et du sommeil, étant prévenus par SMS lorsqu’une vache va accoucher, par exemple. Plus de confort pour le professionnel qui a su s’adapter, plus de qualité au meilleur prix pour son client.

Lire la suite

1977 : gouvernement et parlement au chevet de l’architecture française

- par Eric Lengereau, architecte-urbaniste et historien de l’architecture. Transformons nos métiers !

Nous sommes en pleine campagne électorale pour la présidence de la République. Il reste moins d’un mois avant le premier tour et chacun perçoit que le pouvoir en place devra rendre son tablier. Les partis politiques et les équipes de campagne se mobilisent plus que jamais pour que leur candidat puisse l’emporter à l’issue de cette dernière ligne droite. Les nombreux déplacements s’organisent sur le territoire national. Les nombreuses rencontres médiatiques se succèdent sur les chaînes du petit écran. Les affrontements et les règlements de comptes sont bien entendu au rendez-vous. Dans tous les secteurs de la vie du pays s’expriment les arguments de réforme pour ce changement très attendu qu’exige un futur meilleur.

Lire la suite