Architecte ?

- par Eric Wirth, président du Conseil régional de l’Ordre d’Aquitaine. Transformons nos métiers !

Comme je voulais être architecte, j’ai été étudiant en architecture, et cela a été une des périodes de ma vie la plus enthousiasmante. Quitter une classe préparatoire pour rentrer en formation d’architecture était déjà en soi une raison de se réjouir. Quitter le foyer parental, accéder à la liberté, et profiter pleinement de la vie étudiante ouvraient également des perspectives festives dont il eut été dommage de se priver. Cependant, avec le recul, je me rends compte que la sérénité que j’ai ressentie tout au long de mes études était surtout liée au fait que j’avais conscience, dès le début de mes études, que j’étais en train d’apprendre un savoir-faire plutôt qu’un savoir. Un métier. Et, au-delà, une identité.

Lire la suite

La ville, le maire et l’architecte

- par Eric Wirth, président du Conseil régional de l'Ordre d'Aquitaine. Comment fabriquer la ville ?

« L’architecture est une expression de la culture. La création architecturale, la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d’intérêt public. Les autorités habilitées à délivrer le permis de construire ainsi que les autorisations de lotir s’assurent, au cours de l’instruction des demandes, du respect de cet intérêt. » L’article 1 de la loi 77-2 du 3 janvier 1977 sur l’architecture rappelé ici pose bien un principe fondateur bicéphale, celui bien connu du recours obligatoire à l’architecte, garant par compétence mais aussi par délégation de l’intérêt public de l’architecture, et celui, moins souvent cité, et malheureusement méconnu, de la responsabilité de la collectivité, ici de la mairie et donc de son maire, quant au respect de cet intérêt.

Lire la suite

Déploiement du BIM en France : maintenir le cap !

- par Bertrand Delcambre, président du PTNB. Transformons nos métiers !

La mission du PTNB est d’accompagner le bouleversement induit par l’arrivée du BIM et ce, au bénéfice de l’ensemble des acteurs, en amont comme en aval de l’acte de construire. Une enquête menée par le EU BIM Task Group permet de faire une analyse comparative intéressante  des travaux menés dans différents pays européens sur le BIM : quelles sont les attentes, sur quoi est mis l’accent (phase de conception, de construction, d’exploitation, …) et que met-on en place pour atteindre ces objectifs.

Lire la suite

Révéler les ressources locales

- par Yves Perret, Architecte. Transformons nos métiers !

Le mouvement moderne (au XXème siècle) a su sortir l’architecture de l’espace de représentation …, vous connaissez : ces frontons ridicules, ces Atlas soutenant des balcons, ces ordres néo-classiques…, toute une pâtisserie qui ne servait qu’à en imposer. Il nous a installés dans un espace à vivre avec nos corps, nos sensations, nos émotions, nos usages, notre imagination. Il nous a remis en contact avec l’essentiel : la lumière, le soleil, le vent, l’eau, la vue (« conditions de nature » : balbutiements de l’architecture écologique) dans une architecture réalisée par les moyens techniques économiques pour la rendre accessible à un plus grand nombre.Pour ces mêmes raisons d’économie, le mouvement moderne a fait alliance avec l’industrie. Une certaine industrie…

Lire la suite

Intérêts privés et ambition architecturale

- par Jean-François Authier, architecte. Comment fabriquer la ville ?

Nous vivons une situation politique où le partage des rôles entre le public et le privé évolue vers la prépondérance des élus en tant qu’encadrant des actions plutôt qu’en tant qu’acteur opérationnel. Cette forme de partage entre le public et le privé, résultat d’une évolution progressive et non programmée, n’en demeure pas moins une réalité irréversible de la fabrique de la ville d’aujourd’hui.

Lire la suite

Défendre la beauté des villes et le développement durable

- par François de Mazières, député et maire de Versailles. Comment fabriquer la ville ?, Présidentielle et législatives

François de Mazières, député, maire de Versailles et ancien président de la Cité de l’architecture et du Patrimoine, contribue aux Universités de l’architecture 2017 en proposant un chapitre de son dernier ouvrage « Le Grand gâchis culturel », paru en février 2017, avec l’aimable autorisation des éditions Albin Michel.

Lire la suite

#Utiles! L’offre économiquement la plus avantageuse en architecture, ou discours sur la valeur dans la production du cadre de vie

- par Denis Dessus, vice-président du Conseil national de l'Ordre des acrhitectes. Transformons nos métiers !

L’obligation de choisir l’offre économiquement la plus avantageuse est le mantra de la commande publique européenne et donc française. C’est celle qui satisfait au mieux l’ensemble des critères d’attribution du marché, définis par l’acheteur. La caractéristique du marché de MOE est qu’il génère des marchés beaucoup plus importants, l’objet n’étant pas les seuls services définis par le marché, ce qui est le cas pour un marché de fournitures, mais in fine un bâtiment qui va être construit et qui va fonctionner pendant une ou plusieurs générations. Cette analyse de la valeur du marché de maîtrise d’œuvre doit donc s’appréhender sur l’ensemble de la vie du bâtiment.

Lire la suite